Plateforme couvrant l'ensemble du flux de recyclage

NL | FR

Nouvelles

Les femmes dans le recyclage

Mara Brito Mendes travaille à l’agence Bruxelles Propreté.

12 novembre 2021 Temps de lecture 4 minutes

Partager cet article

Le secteur du recyclage est encore trop perçu comme un monde d’hommes. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. De plus en plus de femmes trouvent un emploi et une place dans le monde de la collecte et du traitement des déchets. Et nous sommes heureux de vous les présenter en détail. Dans chaque édition, nous laissons une femme du secteur parler de son travail et de ce qui le rend si formidable. Mara Brito Mendes est la première à se présenter.

Mara Brito Mendes travaille à l’agence Bruxelles Propreté, une organisation qui emploie 2 400 personnes et vise à rendre la ville plus saine par la collecte et le traitement des déchets, des actions de nettoyage et la sensibilisation. Depuis 2015, les offres d’emploi sont également ouvertes aux femmes. Le fait que, cinq ans plus tard, une centaine de femmes travaillent déjà sur le terrain peut être qualifié de résultat particulièrement positif. Mara est donc l’une d’entre elles. Elle est au volant d’un de ces mastodontes de camions de collecte de déchets qui sillonnent la ville. Elle a obtenu le permis de conduire adéquat grâce à une formation à l’agence.

Support

« Finalement, ce n’était pas si difficile. Pour les hommes, c’était encore plus dur de s’y habituer que pour moi. Après tout, ils n’avaient jamais travaillé avec une femme auparavant. Ils étaient peut-être sceptiques quant à la présence d’une femme au volant, mais je n’ai jamais eu de problèmes. Il s’agit de se connaître et de se respecter. Et si un homme peut faire ce travail, alors une femme le peut certainement aussi », confie Mara avec un clin d’œil. Elle croise encore des gens qui s’arrêtent dans la rue, abasourdis de voir qu’une femme conduit le camion, tandis que les hommes à l’arrière vident les poubelles. Son mari a également soutenu son choix. En effet, il a dû changer de travail pour s’occuper des enfants. « Avant, je devais déposer les enfants tous les jours à 4h30 du matin chez quelqu’un qui pouvait les emmener à l’école. Maintenant, mon mari s’en occupe. Sinon, je n’aurais jamais pu garder ce travail. »

Meilleure ambiance

Et les collègues ? Comment réagissent-ils ? « Elle fait parfaitement son travail, même mieux que certains hommes », entend-on dire. Le porte-parole de Bruxelles Propreté estime que les femmes qui effectuent le même travail que leurs collègues masculins ont quelque peu adouci le caractère macho au sein de l’organisation. “L’ambiance est meilleure au sein des équipes et les autres départements font preuve de plus de flexibilité et de tolérance. Leur venue fut donc également une bonne chose.”

D’après un reportage de la RTBF.    

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Kevin Desender

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d’en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message

    Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

    Details