Plateforme couvrant l'ensemble du flux de recyclage

NL | FR

Nouvelles

Le monde incertain du ­recyclage du plastique

foto Peter Brughmans 2016 (door Kris van Exel) (1)(ENT_ID=11559 kopiëren
Peter Bughmans

Texte | Van Werven

Photos | Van Werven

1 décembre 2022 Temps de lecture 4 minutes

Partager cet article

Le secteur est passé d’une pénurie à un excédent de matériaux recyclés en deux mois seulement ! Les ventes stagnent en raison des coûts élevés, de l’inflation qui touche les consommateurs et de la baisse des prix des matières premières primaires. Nous pensons tous que la circularité est importante, mais, une fois de plus, la chaîne ne se referme plus. Comment apporter de la stabilité au modèle de l’économie circulaire ? Comment faire en sorte que les recycleurs osent investir dans l’expansion indispensable de la capacité de recyclage ? Une chose est sûre : cela ne se produira pas dans un marché qui semble faire le yoyo. En effet, dans ce domaine, la condition la plus importante est la stabilité des intrants et des ventes.

Au moment même où les coûts du recyclage augmentent fortement en raison de la crise énergétique, nous constatons une stagnation des ventes. Les compounders et les transformateurs voient leurs commandes diminuer ; les lignes de production pour le compoundage des recyclats sont mises à l’arrêt ; les consommateurs modifient leurs habitudes d’achat en raison de l’augmentation du coût de la vie ; et le prix du plastique primaire a fortement baissé en quelques semaines. Par conséquent, le choix de déployer des recyclats dans un marché hautement concurrentiel n’est plus prioritaire. 

Une vision différente du secteur

Au Royaume-Uni, depuis l’introduction d’une « obligation de contenu recyclé » pour plusieurs produits en plastique, le marché n’est plus vu sous le même angle ; le recyclat continue d’y être vendu et utilisé. Cela pourrait servir d’exemple au reste de l’Europe afin que les ventes de plastique secondaire puissent également s’y stabiliser. Une telle norme figure au programme de certains gouvernements nationaux et du Parlement européen, mais il y a urgence. L’objectif de la Circular Plastics Alliance est d’atteindre les 10 millions de tonnes de plastique recyclé d’ici 2025, et il ne nous reste que trois ans pour y parvenir !

Une obligation de 25 % serait déjà suffisante

Une « obligation de contenu recyclé » permettrait une plus grande stabilité de l’offre et de la demande sur le marché du recyclat, indépendamment de ce qui se passe sur le marché primaire. Une obligation de 25 % de recyclats dans les nouveaux produits en plastique garantirait la commercialisation des recyclats actuellement disponibles. Et pour obtenir un pourcentage plus élevé de recyclats, il conviendrait de prévoir une réglementation supplémentaire concernant le recyclage des déchets plastiques. Chaque jour qui passe nous éloigne un peu plus des objectifs fixés ! Abandonnons rapidement le « monde incertain » du recyclage du plastique et agissons en faveur d’un « monde créateur de valeur ».   

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Kevin Desender

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d’en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message

    Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

    Details