Plateforme couvrant l'ensemble du flux de recyclage

NL | FR

Nouvelles

L’« or noir », un business en plein essor

Bedrijfsterrein-Smet-Rental—juni-2022
Smet Rental occupe une position solide sur le marché.

Texte | Kris Vandekerckhove

Photos | Smet Rental

14 décembre 2022 Temps de lecture 6 minutes

Partager cet article

De nouveaux contrats de concession et de solides investissements

L’entreprise familiale Smet Rental a vu le jour au début des années 2000. En offrant un service de qualité et en investissant dans sa flotte – même en des temps difficiles ! –, l’entreprise s’est forgé une solide position sur le marché.

Smet Rental jouit aujourd’hui d’une renommée internationale. Avec plus de 150 machines différentes dans son parc, l’entreprise est l’une des plus importantes d’Europe. Steven Teirlinck, responsable opérationnel : « Rien que cette année, nous avons investi environ 4 millions d’euros dans de nouvelles machines. Parmi celles-ci, on retrouve la HAMMEL VB 950 DK, la TANA Shark 440 DT eco, la Roco RYDER 1000 et l’EVOQUIP COLT 600. Nous avons également signé trois contrats de concession avec Precimeca, Wima et Roco. Il s’agit d’une exclusivité pour le Benelux. »

Les broyeurs de pneus Precimeca ne déchirent pas les pneus, mais les coupent.

Precimeca : le leader du marché des broyeurs de pneus

Smet Rental possède un broyeur de pneus mobile Precimeca dans sa gamme depuis environ trois ans. Mais étant donné que le broyeur mobile ne se trouvait jamais en Belgique et qu’il était constamment « en déplacement », notamment en France et en Suède, la société française et Smet Rental ont décidé d’unir leurs forces en signant un contrat de concession. L’objectif était de mettre plus de machines en circulation. Teirlinck : « Precimeca est l’un des leaders européens du broyage de pneus : ses machines produisent des granulats de très haute qualité comme produit final. En effet, elles ne déchirent pas les pneus, mais elles les coupent. Sur le plan mondial, la tendance actuelle est de bien recycler les pneus, et pas seulement de les utiliser comme source d’énergie. On parle même d’une véritable ruée vers « l’or noir». Ceci est principalement dû à une nouvelle législation européenne qui stipule que seul un certain pourcentage des pneus peut être utilisé à des fins énergétiques. Avec Precimeca, nous nous positionnons désormais également sur cette partie du marché du recyclage. »

Roco est le must en matière d’efficacité énergétique.

La séparation à eau

Wima a également conclu un contrat de concession pour le Benelux avec Smet Rental. L’entreprise allemande fabrique des séparateurs à eau. Teirlinck : « Nous avons remarqué que de plus en plus de clients avaient du mal à obtenir la nouvelle certification COPRO et/ou à satisfaire aux normes VLAREMA. En effet, avec un séparateur pneumatique, vous ne pouvez séparer le plastique, les débris, etc., que jusqu’à un certain niveau. Dans certains cas, l’eau est beaucoup plus appropriée pour séparer les composants les uns des autres. Le résultat final est meilleur et nous pensons que de plus en plus de nos clients utiliseront ce procédé afin de mieux se conformer aux inspections et aux normes toujours plus strictes. »

Le fabricant allemand de séparateurs à eau Wima a également conclu un contrat de concession avec Smet Rental pour le Benelux.

L’histoire de l’électrique en Europe

Chez Smet Rental, on constate également le passage aux machines électriques, mais en Belgique, le changement ne se fait pas (encore) trop sentir. « Nous constatons que la demande d’informations concernant les machines électriques augmente également lentement en Belgique, mais certainement pas aussi vite que dans d’autres pays européens. Nous avons actuellement deux cribles à tambour électriques déployés en Espagne. Certaines de nos machines électriques se trouvent également en France. Nous aurons bientôt un projet en cours en Norvège avec environ six machines qui fonctionnent uniquement à l’électricité. En Belgique, nous constatons que l’histoire de l’électrique reste encore dans une large mesure à écrire, surtout pour les grosses machines. Mais nous sommes prêts, notamment grâce à nos contrats de concession », conclut Teirlinck.   

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Kevin Desender

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d’en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message

    Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

    Details